• Okay, /x/, J'ai besoin de votre aide. Ce n'est pas un copypasta, c'est une longue lecture, mais je sens que ma sécurité et mon bien-être en dépend. ça parle d'un jeu vidéo, Majora’s Mask, et il y a eu la merde la plus flippante que j'aie jamais eue de ma vie.
    En disant ça, J'avais récemment déménagé dans un campus, dans un lycée spécialisée en Sophologie et un ami m'a donné sa vieille Nintendo 64. J'étais extatique, au moins, j'allais enfin pouvoir jouer à des jeux de mon enfance que je n'avais jamais pu toucher depuis au moins une décennie. Sa Nintendo 64 était accompagnée d'une manette jaune et une vieille copie de Super Smash Bros., et ça n'a pas pris long pour que je commence à m'ennuyer à force de vaincre l'ordi au niveau 9.

    Ce weekend je décidai de visiter le voisinage qui était à 20 minutes du campus, et je tombai sur un vide-grenier, dans l'espoir de trouver l'occase parfaite par des parents ignorants. Je finis par obtenir les cartouches de Pokemon Stadium, Goldeneye (Yes !), F-Zero, et deux manettes supplémentaires, le tout pour 2$. Satisfait, j'allais rentrer au campus quand une dernière maison attira mon attention. Je ne sais toujours pas pourquoi encore aujourd'hui, il n'y avait pas de voiture et il n'y avait qu'une table avec quelques trucs au hasard, Mais quelque chose m'a attiré. Je fais confiance à mes tripes dans ces cas là alors je suis descendu de voiture et m'approchai de l'homme du stand. C'était un vieil homme dont l'apparence était, à défaut d'un meilleur mot, déplaisante. C'était bizarre, si vous me demandez pourquoi c'était déplaisant, je ne pouvais pas mettre le doigt sur le détail qui choquait - il y avait juste quelque chose qui me mettait en alerte, je ne peux l'expliquer. Tout ce que je peux dire c'est que si ce n'était pas le milieu de l'après midi et qu'il y avait personne autour du secteur, je n'aurais jamais approché ce type.

    Il fit un sourire et me demanda ce que je cherchais, et j'ai immédiatement remarqué qu'il devait être aveugle d'un oeil ; son oeil droit très clair le laissait deviner. Je me forçai à regarder son autre oeil, essayant de ne pas être offensant, et lui demanda s'il avait de vieux jeux vidéos.

    J'étais déjà en train de me demander comment m'excuser poliment quand il me répondrait qu'il ne savait pas ce qu'était un jeu vidéo, mais à ma grande surprise, il me dit qu'il en avait dans une boite. Il me dit qu'il reviendrait dans "5 secs" et retourna à son garage. Alors que je le voyais s'éloigner, je jetai malgré moi un oeil sur son étalage. appuyées dessus… des peintures particulières ; des dessins ressemblants aux taches d'encre que les psychiatres utilisent. Curieux, Je jetai un oeil plus approfondi dessus - c'était évident qu'aucun autre client ne s'intéressait au vide-grenier du gars, ce n'était pas esthétiquement plaisant. En arrivant à la dernière, cela me rappela le jeu Zelda Majora’s Mask - la même forme de coeur avec les épines sortant de partout. Enfin, j'ai eu cette pensée parce que je désirais trouver secrètement ce jeu, je pense, et mon cerveau a projeté ça à la Freud dans la tache d'encre, mais après les évènements qui ont suivi, je n'en suis pas trop sur. J'aurais du en parler à l'homme. J'aurais vraiment du.

    Après avoir regardé la tache style Majora, je levai les yeux et vit que l'homme était déjà revenu, les bras croisés, sourire aux lèvres. Je sursautai par réflexe et ria nerveusement alors qu'il me tendit une cartouche de Nintendo 64. Elle était grise, pas d'étiquette, mais on y avait écrit "Majora" au marqueur. Je sentis un noeud au ventre en réalisant la coïncidence et lui demanda combien il en voulait.

    L'homme me sourit en me disant que je pouvais la prendre gratuitement, et qu'elle appartenait à un enfant de mon âge qui ne vivait plus. Il y avait de l'étrangeté dans la façon dont l'homme a formulé cette phrase, mais je n'y ai pas fait attention, j'étais trop heureux, non seulement d'avoir trouvé ce jeu, mais de l'avoir pour rien aussi.

    Je me souvins avoir été un peu sceptique car la cartouche ne semblait pas neuve et que la garantie était morte depuis surement des années, mais mon optimise me répondit que c'était sans doute une version bêta piratée, et c'est tout ce qu'il me fallait pour le 7ème ciel that. Je remerciai l'homme, il me sourit et me dit “Eh bien Au revoir !” - du moins c'est ce qu'il m'a semblé entendre. Alors que je revenais au campus, j'avais un doute persistant sur ce que cette homme avait dit. Mes peurs se sont confirmées lorsque j'ai démarré le jeu (à ma surprise, il fonctionnait à merveille) Et il y avait une seule partie, nommée “BEN”. “Eh, Ben, au revoir !”, il voulait dire “Au revoir, Ben”. Je me sentis mal pour le vieil homme, surement un grand parent devenu sénile, et - pour une raison ou l'autre - je lui ai rappelé son petit fils “Ben”. Par curiosité je jetai un oeil à la partie sauvegardée. Je restai bouche bée, il était allé vraiment loin dans le jeu - il avait presque tous les masques et 3 masques de boss sur les 4. Il avait aussi utilisé une statue de hibou pour sauvegarder, Il était au 3ème jour au Temple de Pierre et il ne restait plus qu'une heure environ avant que la lune ne s'écrase. Je me souviens avoir pensé que c'était honteux d'avoir été si loin dans le jeu sans l'avoir fini. Sur la sauvegarde vide, je créai une nouvelle partie nommée “Link” par tradition, prêt à renouer avec mon enfance.

    Pour une cartouche qui paraissait délabrée, J'étais impressionnée par la façon dont elle tournait - parfaite comme une copie originale sans compter les quelques bugs mineurs (des textures pas à leur place, des flashs ou de scènes à intervalles bizarres, mais rien de sérieux). Cependant la seule chose qui m'énervait était que les PNJs m'appelaient “Link” mais parfois, par moments, ils m'appelaient aussi “BEN”. J'imaginai que c'était un bug - le genre qui mélange des données entre les deux sauvegardes. Cela me poussa un peu plus tard, après avoir vaincu le temple des marécages, à regrettablement revenir aux choix des sauvegardes et à effacer celle de “BEN” (Je prévoyais garder le fichier par respect pour le précédent utilisateur, et puis c'est pas comme si il m'en fallait deux), dans l'espoir de résoudre le problème. ça a plus ou moins marché, les PNJs ne m'appelant plus, à la place de mon nom dans les dialogues il n'y avait qu'un espace vide (mon fichier s'appelait toujours “Link”, pourtant). Frustré, je laissai tomber, j'avais des devoirs à faire de toute manière.

    Je rejouai la nuit dernière, ai attrapé le Monocle de Vérité et sur le chemin pour le Temple des neiges. Maintenant, les joueurs les plus hardcores de Majora’s Mask connaissent sans doute le glitch du “4ème jour” - quand l'horloge s'apprête à aller sur 00:00:00 au dernier jour, parler à l'astronome et regarder le téléscope. Si vous avez réussi, le compte à rebours disparait et vous avez une nouvelle journée pour finir ce que vous voulez. J'avais décidé de tester ce glitch pour finie le Temple des neiges, je réussis apparemment au premier essai et le compte à rebours disparut.

    Mais, lorsque j'appuyai B pour sortir du télescope, au lieu de reparler à l'astronome je me trouvai dans la salle du combat contre Majora à la fin du jeu, regardant skull kid flottant au dessus. aucun son, juste lui, flottant en l'air devant moi, et la musique qui était celle de d'habitude (aussi flippante par contre). Immédiatement je sentis mes mains devenir moites - c'était définitivement pas normal. Skull Kid n'est JAMAIS apparu ici. J'essayai d'explorer la zone, et peu importe où j'allai, Skull Kid me regardait, sans rien dire. Rien ne se passa en fait, et ça dura environ une minute. Je pensai à un bug du jeu - mais je commençais à en douter.

    J'allai me lever pour atteindre le bouton Reset quand tu texte apparut à l'écran : “Vous ne savez pas pourquoi, mais il semble que vous ayez une réservation…” Je reconnus immédiatement la ligne - on a ce message dans l'auberge lorsqu'on a la clé de la part d'Anju, mais pourquoi ce message là ? Je refusai d'entretenir la notion que c'était le jeu qui voulait communiquer avec moi. Je reccommançai mon exploration, voir s'il n'y avait pas un quelconque déclencheur qui avait causé ce message, puis je réalisai ma stupidité - penser que quelqu'un puisse reprogrammer le jeu ainsi était absurde. Puis, 15 secondes plus tard, un autre message apparut à l'écran, et c'était aussi une phrase qui pré-existait dans le jeu “Aller directement à la salle du boss du temple ? Oui/Non”. Je ne fis rien un moment, réfléchissant à quelle décision prendre et comment le jeu réagirait, quand je réalisai que je ne pouvais pas choisir non. Prenant mon souffle, je choisis Oui et l'écran fit un fondu au blanc, avec les mots “Aube d'un nouveau jour” avec le texte de dessous buggé. Je n'eus jamais aussi peur lorsque je vis la suite.

    La seule manière d'exprimer ce que j'ai ressenti était un sentiment de dépression inexplicable mais profonde. Je ne suis pas un dépressif, mais le sentiment que j'eus était inconnu pour moi - comme une présence tordue et puissante qui semblait se laver sur moi.

    J'apparus dans une sorte de Bourg-Clocher au crépuscule. Je sortais de la tour (comme normalement quand on commence du jour 1) mais il n'y avait aucun PNJ. D'habitude, quand on fait le glitch du 4ème jour, on voit toujours les gardes, le chien et tout ça - là il n'y avait personne. A la place, j'avais le sentiment désagréable que quelque chose m'observait, dans ce "bourg fantôme". J'avais 4 coeurs et l'Arc du Héros, mais je ne me sentais pas bien, comme en danger. Sans doute à cause de la musique - c'était le chant de l'apaisement, du jeu lui-même, mais joué à l'envers. La musique devenait de plus en plus forte, venant de manière à ce que vous attendez à ce que quelque chose jaillisse d'un coup de nulle part, mais rien ne se passa, et la musique en boucle commençait à attaquer mon mental.

    Puis, j'entendis le rire du vendeur de masques en arrière plan, assez faiblement pour me laisser le doute mais assez fort pour me déterminer à en trouver la source. Je regardai toutes les zones de Bourg clocher, en vain…. Personne. Des textures manquaient, L'Ouest du Bourg me faisait marcher dans les airs, la zone entière semblait… buggée. Buggée sans espoir. Alors que le chant inversé de l'apaisement se jouait pour la 50ème fois, je me souviens, en restant au centre du sud du Bourg, que je ne m'étais jamais senti aussi seul dans un jeu.

    Alors que j'explorai le bourg fantôme, je ne sais pas si c'était l'atmosphère ou je ne sais quoi, mais j'étais au bord des larmes sans savoir pourquoi. Je ne pleure pas facilement, quelque chose m'avait comme lancé une dépression tout au fond de moi.

    Je tentai de fuir le Bourg, mais quand je tentai de sortir, je me retrouvai à une autre zone du Bourg. J'essayai l'ocarina, je voulais fuir, et je ne voulais PAS être ici, mais quand j'essayai le chant du hibou ou le chant du temps, ça disait “Vos notes ont porté loin, mais rien ne se passe”. A ce point, il était clair que le jeu ne voulait pas me laisser partir, mais j'en ignorais la raison. Je ne voulais pas entrer dans les bâtiments, J'avais peur de me sentir plus vulnérable à l'intérieur. Je ne sais pas pourquoi, mais l'idée me vint de tenter de me noyer à côté de chez Kafei pour voir l'effet que ça ferait.

    J'allai donc vers le point d'eau, voici ce qui arriva. Link attrapa sa tête, et l'écran flasha un bref moment sur le vendeur de masques me souriant - me souriant à moi, pas à Link - moi avec le hurlement de Skull Kid en arrière plan et quand l'écran revint j'étais devant la statue de Link, celle qui apparait quand Link joue le chant du vide. Je hurlai quand la chose me regardai avec son expression flippante. Je tournai les talons et fonça hors de la zone, et à mon horreur, cette putain de statue me suivait de la même manière que les Anges en Larmes de Doctor Who. Assez souvent, à intervalles irrégulières, l'animation de la statue qui apparait se jouait derrière moi. c'est comme si cette chose me pourchassait, ou - j'ai même pas envie de le dire - me hantait.

    Là, j'étais au bord de l'hystérie, mais la pensée d'éteindre le jeu ne m'a pas traversé l'esprit, J'ignore pourquoi, impossible de décrocher - la terreur me semblait si réelle. J'essayai de faire bouger la statue, mais elle apparaissait littéralement derrière moi à chaque fois. Link commença à faire des animations bizarres que je ne l'avais jamais vu faire, il tournait ses bras partout ou avait des spasmes et le vendeur de masques souriant flasha encore un bref moment avant d'être face à cette putain de statue. Je finis par courir au dojo du maitre d'armes vers l'arrière boutique, Je ne sais pas pourquoi, mais dans ma panique je voulais l'assurance de ne pas être seul ici. A ma déception, il n'y avait personne, mais alors que j'allais partir, la statue m'avait coincé dans un coin. j'essayai de l'attaquer à l'épée en vain. Confus, dos au coin, j'attendis que la statue me tue. Soudainement, l'écran flasha encore sur le vendeur de masques et link se tourna face à l'écran, debout à côté de la statue, les deux me regardant fixement. Ce qui restait du 4ème mur était complètement dévasté quand je m'enfuis du dojo, terrifié. Soudain, le jeu m'avait téléporté dans un tunnel souterrain et le chant inversé de l'apaisement rejoua alors que je reprenais mon souffle un court laps de temps avant que la statue me repourchasse… cette fois-ci agressivement - Elle apparaissait cette fois tous les trois pas environ. Je fonçai hors du tunnel et apparut à l'Est du Bourg. Alors que je courrais sans but - dans une franche panique - soudainement un hurlement de monstre effroi et l'écran fit un fondu au noir et afficha “Aube d'un nouveau jour” et le texte du dessous buggé une fois de plus.

    Cette fois j'apparus au sommet du clocher avec Skull Kid flottant au dessus, silencieux. La lune était revenue, à peine à quelques mètres de moi, mais Skull Kid me regardait toujours avec son putain de masque. Une nouvelle chanson se joua - La musique du Temple de pierre à l'envers (pas inversé, vraiment à l'envers comme le chant de l'apaisement). Dans une tentative désespérée, je tentai de tirer sur Skull Kid avec l'arc - ça le touchait bien et il faisait une animation de recul une fois touché. Je tirai encore et à la troisième flèche, un message apparut, disant “ça ne te fera pas du bien. Hee, hee.” Je fus soulevé du sol, en lévitation sur le dos, puis Link hurla en étant pris par les flammes, le tuant instantanément.

    Je sursautai quand ça arriva - Je n'avais jamais vu ce type de mouvement et Skull Kid lui-même n'attaque pas du tout en principe. L'écran de mort se joua, mon corps sans vie brulant, Skull Kid riant et puis fondu au noir, pour me faire réapparaitre directement au même endroit, sans même me montrer un écran de game over. Je décidai de charger vers lui, mais la même chose arriva, Le corps de Link était soulevé du sol par une force inconnue et immédiatement brûla dans les flammes, le tuant. Mais cette fois quand il mourut, le chant inversé de l'apaisement se joua. A mon troisième (et dernier) essai, je remarquai qu'il n'y avait plus de musique, juste un silence assourdissant. Je me souviens qu'à la première rencontre avec Skull Kid on est supposé utiliser l'Ocarina pour revenir au 1er jour ou pour appeler les géants. J'essayai le chant du temps mais avant que je puisse jouer la dernière note, le corps de Links explosa d'un coup dans les flammes une fois de plus et mourut.

    Alors que l'agonie se finissait, le jeu commença à ramer, comme si la cartouche chargeait quelque chose de lourd…. Quand l'écran revint, C'était une fois de plus la même chose, mais Link était couché au sol comme mort dans une position que je n'avais jamais vue dans le jeu, sa tête en direction opposée de la caméra, avec Skull Kid flottant non loin. Impossible de bouger, aucun bouton ne réagissait, je ne pouvais que regarder le corps sans vie de Link. Après 30 secondes de ça, le jeu fit un fondu au noir et afficha le message “Tu as fait face à une terrible destinée, n'est-ce pas ?” avant de me renvoyer à l'écran titre.

    Je revins à l'écran de sauvegarde, Je remarquai que ma sauvegarde n'y était plus. A la place de “Link”, il y avait une partie nommée “YOURTURN” (ton tour). “YOURTURN” avait 3 coeurs, 0 masques, et pas d'objets. Je choisis “YOURTURN” et ça m'emmena immédiatement à la scène de Link mort sur le sommet de l'horloge avec Skull Kid qui flotte, son rire se jouant en boucle. J4appuyai rapidement sur Reset et quand le jeu démarra, il y avait encore un changement, sous “YOURTURN”, une partie nommée “BEN”. La sauvegarde de “BEN" était la même que celle que j'avais supprimée plus tôt, le même nombre de masques, au même endroit, à la même heure.

    J'éteignis la console, je ne suis pas superstitieux mais c'était bien TROP de bordel, même pour moi. Je n'y ai pas joué du tout aujourd'hui, et j'ai même pas dormi de la nuit, le chant inversé de l'apaisement trottait en boucle dans ma tête et je me souvenais du sentiment que j'avais au Bourg Clocher. Je revins chez le vieil homme aujourd'hui pour lui poser des questions avec un ami à moi (pas question que j'y aille seul), pour voir que sa maison avait un panneau "A vendre" planté dans le jardin. Quand je sonnai à la porte, personne ne répondit.

    Et me revoilà ici, écrivant le reste de mes pensées, enregistrant ce qui s'est passé, désolé pour les erreurs de grammaire et tout, je ne dors plus. Je suis terrifié par ce jeu, encore plus rien qu'en réécrivant les faits, Mais quelque chose me dit qu'il y a plus à explorer dans cette histoire. Je crois que “BEN” est quelque chose dans cette équation, Mais j'ignore quoi, et si je pouvais retrouver le vieil homme, j'en aurais surement la réponse. J'ai besoin d'un jour de plus pour récupérer avant de tacler ce jeu une fois encore, j'ai l'impression que ma santé en a pris déjà un coup, mais la prochaine fois, je vais enregistrer tout ça en vidéo. Cette idée m'est venue à la fin, alors vous voyez les dernières minutes que j'aie pu voir (Skull Kid et la statue de Link), Et c'est posté sur YouTube.

     


    votre commentaire
  • Toby est un jeune garçon qui en a mare de sa famille. Un jour il se fait punir a tord encore. Le soir même vers minuit il va dans son garage il prend un bidon plein d'essence et en met partout dans sa maison surtout dans la chambre de ses parents et de sa sœur et il met le feu. Il sort et va agresser une fille par mal chance pour lui et heureusement pour la fille un policier l'a vu  et se met a le poursuivre. Quand le policier a vu qu'il ne pourrait pas rattraper Toby il lui tire dessus et lui découpe la joue. Toby retourne dans les cendres de sa maison et prend 2 haches et un bandana pour masquer sa joue. Il va dans la foret deriere chez lui et y croise masky et son ami ils l'emenent dans une cabane ou il voit slender, Jeff ect...

    Ticci toby


    votre commentaire
  • Sally est une jeune femme qui viens juste de se marier quelque mois plus tard son mari par en guerre et lui envoi des lettre tout les jours. Un jour Sally ne ressoi plus de lettre et se dit: "Oh non il doit être mort je vais me suicider pour le rejoindre !" Un mois plus tard son mari rentre. Depuis il parai qu'on peut l'invoquer en disant 5 fois "Sally I love you" sur un banc mais la 5 fois doit être a 00H00 pille et elle vous posera une question: "est tu mon cher et tendre" si vous répondez oui elle vous tue pour que vous la rejoignez si vous dites non elle vous entera pour toujour

    Sally

     


    votre commentaire
  • Laughing Jack mon chouchou il torture des gens en croyant que c'est un jeu sa première victime a étai Isaac son meilleur ami qui lui a montrer ce "jeu" en tuant Isaac il lui a dit :"Je vais faire partager mon amitier a tout les enfants du monde" avant d'achever Isaac sa musique est : POP GOES THE WHISEL

    Laughing Jack


    votre commentaire
  • Eyeless Jack le meilleur ami de Jeff il attend que vous dormiez puis vous arrache un rein quand vous vous réveillez il et au dessus de vous et vous regarde quand vous clignez des yeux il a déjà disparu mais vous allez me demander : "Que fait t-il avec ces  reins ?" et bien tout simplement il les MANGE

    Eyeless Jack


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires